Get Adobe Flash player

Le Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm

Aménophis 

D’où viennent la Franc-Maçonnerie Egyptienne en général et  le Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm en particulier ?

Les Rites de Memphis-Misraïm ont revendiqué une première filiation, celle du Rite Primitif de 1721 à Paris alors que la Franc-Maçonnerie a été introduite en France en 1717 par l'Angleterre sous le manteau de certains collèges hermétiques. Ce Rite Primitif va évoluer vers un autre Rite Primitif dit de Narbonne ou des Philadelphes. Il reste un autre Rite Primitif dit  « Originel». Il semble donc que trois « Rites Primitifs » se chevauchent:

· Le Rite Primitif de 1721 (Hauts Degrés) de Paris.

· Le Rite Primitif et Originel de Swedenborg.

· Le Rite Primitif de Narbonne de 1759.

Mais d’autres rites coexistent tels que l'Ordre des Architectes Africains encore dénommé des Frères Africains, connu aussi sous le nom de Rite du "Crata Repoa". Il est institué en 1767 en Prusse sous les auspices de Frédéric II le Grand, ou encore le Rite des Philalèthes, constitué en 1773, à la Loge parisienne « Les Amis Réunis ». Ses membres sont des spécialistes de l'hermétisme et des sciences occultes. Ils se donnent pour objectif de recueillir dans les principaux rituels maçonniques les traces des sciences secrètes afin de mettre celles-ci en action. Ils pratiquent ainsi l'alchimie et la théurgie et entrent en contact avec de nombreux Ordres hermétiques à caractère non maçonnique.

Temple

Cependant le premier véritable exemple de Franc-Maçonnerie Égyptienne est celle de Cagliostro 1770-80 qui a tenté de se développer avec très peu de succès. Quelques loges seulement, avec un système complet se mettent en place, avec pour responsable un Grand Cophte ou Copte. N’oublions pas que les Coptes étaient les derniers héritiers de l’Egypte ancienne. Entre parenthèses : c’est en faisant l’hypothèse que la vocalisation de la langue hiéroglyphique était la vocalisation du copte que Champollion a redécouvert la façon de parler des anciens Égyptiens. De nombreux auteurs disent également, que c’est la première Franc-Maçonnerie Égyptienne, le problème c’est qu'elle n’a rien d’égyptien. Cherchez dans les rituels de Cagliostro vous ne trouverez aucune allusion à l’Égypte car pour lui se dire Égyptien signifie non chrétien plus exactement Juif par réaction contre la Franc-Maçonnerie de son temps (1770) qui était exclusivement marquée par le christianisme. En réalité, dans les Loges de Cagliostro, on pratique la Magie, on tente de produire des apparitions, on fait appel à des enfants appelés Colombe ou Pupille qui doivent voir dans des bols d’eau des visions pendant les tenues…. En bref, c’est plus un amusement de salon qu’autre chose… la Franc-Maçonnerie Egyptienne de Cagliostro n’a pas eu de postérité car aucune branche de la Franc-Maçonnerie actuelle ne peut s’en réclamer réellement.  

En fait, soyons clairs : il y a eu un événement déclenchant et déterminant pour et dans la création des Rites Égyptiens en 1798. Un jeune général Français plein d’ambition, ne réussissant pas en France décide de franchir la Mare Nostrum et organise une expédition en Égypte en quête de gloire. C’est la Campagne d’Égypte qui est en réalité une défaite militaire et politique car les Anglais vont s’installer sur place et gouverner l’Égypte jusqu’au milieu du XXème siècle.

NapoleonNapoléon Bonaparte

Vous connaissez tous la suite : Napoléon Bonaparte se refait une santé en laissant ses soldats sur place, en revenant faire un coup d’état en France et devient 1er Consul, quant à la suite….

Ce fut un échec politique, mais une merveilleuse et réelle réussite scientifique car dans les bateaux de la grande Armée, il y avait des dizaines et des dizaines de savants qui  resteront sur place eux aussi et  produiront sur 30 ans un ouvrage achevé vers 1830 « la description de l’Égypte »  telle qu’elle était : faune, flore, ethnologie, archéologie … des milliers de dessins, de croquis temples, car ils sont progressivement désensablés, et les couleurs vieilles de plusieurs siècles réapparaissent… l’Égypte devient à la mode.

La plupart des membres de la mission d'Égypte qui accompagnèrent Bonaparte étaient Maçons de très anciens Rites Initiatiques : Philalètes, Frères Africains, Rite Primitif, ainsi que du Grand Orient de France. Qu’ont-ils découvert ? Probablement les gardiens des antiques rites initiatiques Égyptiens. Certains de ces Frères vont quoiqu’il en soit renoncer à la filiation reçue jadis par la Grande Loge de Londres.

Comme par hasard, les premières attestations d’une Franc-Maçonnerie d’Égypte, ou qui se dit Égyptienne, ou qui s’en réfère, apparaissent en 1810, 1811 et surtout en France en 1815. Pour les spécialistes, la Franc-Maçonnerie Égyptienne ne pouvait pas arriver plus tôt car elle ne pouvait apparaître que postérieurement à la découverte de ce pays et que cela devienne une mode, c'est-à-dire fin de l’Empire. En effet, 1810-1815, le Rite de Misraïm qui signifie Égypte en hébreu, apparaît, et ce sont  les trois Frères Bédarride qui le développent… et juste après en 1815 arrive à Montauban le Rite de Memphis dont le fondateur Jacques-Etienne Marconis de Nègre avait commencé au Rite de Misraïm mais s’était fait congédier. A une troisième tentative, il crée le nouveau Rite de Memphis car celui de Misraïm connaît quelques problèmes avec la police et plusieurs loges sont fermées d’autorité.

Marconis de NègreJacques-Etienne Marconis de Nègre

 

Depuis cette époque-là et jusqu’à nos jours la Franc-Maçonnerie de Rite Égyptien va avoir une vie continue, principalement en France. Misraïm restera chétif, travaillera par intermittence avec de longues interruptions pendant tout le XIXème pour s’éteindre à la fin du siècle. Memphis réussira sur le plan des règlements et institutions parce que son fondateur, au moment (1826) où le Rite allait péricliter  demanda son intégration au Grand Orient de France. Cela  permettra de sauver le Rite mais il se trouvera marginal et  ne sera plus pratiqué… Cela aurait pu être la fin de l’histoire. 

Vous pouvez constater que depuis le début il est question de Rite Égyptien, de celui de Memphis ou de Misraïm, mais nous ne parlons pas d’Ésotérisme transcendant, d’Occultisme éclatant, de connaissances particulières, de spiritualité active car tout simplement tout cela n’existait pas. D’ailleurs quand on cherche dans les plus anciens rituels de cette époque c’est à dire 1820-1839 nous avons affaire à des rituels du Rite Ecossais Ancien et Accepté et non à autre chose qui ressemblerait à de l’Égyptien. C’est la première mouture : celle du Guide des Maçons Ecossais publié à Édimbourg. Ce même Rite va évoluer vers un Ecossisme que nous connaissons encore. En fait, c’est à la fin du XIXème début XXème que Memphis-Misraïm va commencer à évoluer pour devenir ce  que nous sommes actuellement. Jusqu'en 1881, les Rites de Memphis et Misraïm cheminent parallèlement et de concert, dans un même climat particulier. Or, les deux Rites commencent à rassembler sous double appartenance des Maçons du Grand Orient de France et du Rite Ecossais Ancien et Accepté qu'intéressent l'Ésotérisme, la Symbolique Maçonnique, la Gnose, la Kabbale, voire l'Hermétisme.

Lorsque Giuseppe Garibaldi est désigné comme premier Grand Maître Général "ad vitam" pour chacune de ces deux Obédiences, une fusion de fait s'accomplit et rend possible l'établissement d'une échelle commune de degrés. Giuseppe Garibaldi était Grand Maître de presque toutes les Obédiences Italiennes. Il est initié à la Franc-Maçonnerie en 1844 dans la loge « Asilo de la Virtud », de Montevideo, en Uruguay avant de rejoindre une loge duGrand Orient de France, « Les amis de la patrie ».

GaribaldiGiuseppe Garibaldi

 

En 1862, il est élu Grand Maître du Suprême conseil écossais de Palerme, le principal concurrent du Grand Orient d'Italie, titulaire du 33ème degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté, ce qui lui apporte la reconnaissance et le soutien de la maçonnerie Américaine et Anglaise. Il obtient aussi le titre honorifique de Premier Maçon d'Italie. En 1864, il occupe la plus haute charge de l'ordre, Grand Maître du Grand Orient d'Italie.

En 1872, John Yarker nomme Giuseppe Garibaldi membre honoraire du « Souverain Sanctuaire du Rite ancien et primitif » pour la Grande-Bretagne et l'Irlande qui est cependant considéré comme irrégulier par la Grande Loge Unie d'Angleterre et en 1876, le Grand Orient National d'Égypte, de langue italienne, le fait Grand Maître honoraire.

En 1881, voilà comment, le Bien Aimé Frère Giuseppe Garibaldi, après avoir fait l’Unité Italienne, œuvré au Brésil, en Uruguay, lors des guerres de sécession aux États-Unis, avec un passage remarqué en France où il fut député lors du rétablissement de la République après Napoléon III, il devient Grand Hiérophante du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm…toujours conforme à ce qu’il écrivait, dans un Cabinet de Réflexion  : « Je lègue, mon amour pour la Liberté et la Vérité , ma haine du mensonge et de la tyrannie».

Revenons au début du XXème siècle: il se développe dans ces années-là, des groupes de recherche, des sociétés plus ou moins fermées dont les préoccupations sont principalement axées sur l’Ésotérisme, l’Occultisme, la Kabbale, l’Alchimie, la Magie… ces Ordres Initiatiques sont organisés par et autour d’un certain Papus (Gérard Encausse vous savez le Balzac de l’Occultisme) avec la complicité de ses amis : Stanislas de Gaïta entre autres et tous les compagnons de la Hiérophanie….

PapusGérard Encausse, Papus

 

Papus très instruit dans les Sciences Hermétiques, mais aussi médecin, a envie de se faire recevoir dans la Franc-Maçonnerie mais il y a un souci, le Grand Orient de France, la Grande Loge de France lui ferment leurs portes. Il va donc prendre contact avec un Anglais très célèbre dans la recherche et les sciences ésotériques un certain John Yarker. Cet Anglais avait reçu  une patente de Memphis-Misraïm des Etats-Unis car Marconis avait transmis une patente aux Etats-Unis. Elle reviendra  en Angleterre et en Irlande puis en France par Papus mais dans des conditions qui ne seront plus les mêmes qu’avant. Ce Rite réapparait dans un milieu d’occultistes, d’ésotéristes, d’illuminés parfois, de cherchants dans toutes les voies de l’Initiation qui va lui être très favorable …. Pourquoi ? Parce que ce Rite ne sera plus seul et nous allons voir pourquoi.

Jusqu’à l’après-guerre, les Rites Égyptiens seront extrêmement marginaux, confidentiels avec des caractéristiques nouvelles qu’ils n’avaient pas avant : ils sont devenus (et c’est unique dans la Franc-Maçonnerie Universelle) des Rites et donc une Franc-Maçonnerie Occultiste très préoccupée par l’Astrologie, le Magnétisme, la Théurgie, la Gnose, la recherche de la Connaissance. Elle sera très liée à d’autres voies initiatiques comme le Martinisme, la Rose Croix Kabbalistique,  et surtout…on en oublie volontairement ….En France et sur le plan rituel, c’était une Maçonnerie très classique qui pratiquait le Rite Ecossais Ancien et Accepté du Droit Humain (Leadbeater, Blavasky, Besant….) de cette époque et principalement dans les hauts grades les 18ème et 30ème  degrés du Rite Ecossais Ancien et Accepté. Quant aux autres degrés, ils étaient donnés par diplômes papiers et non transmis à de vieux maçons ayant bien servi l’ordre.

La Franc-Maçonnerie Egyptienne a donc changé : devenue Occulto-Gnostico-Esotériquo Maçonnique elle conservera cette forme et c’est comme cela qu’on la retrouvera après la guerre de 1939-45.

Quoi qu’en pensent certains Hauts dignitaires en précisant qu’elle a été créée par Ramsés ou Isis, Osiris et Horus en personne et que les connaissances nous viennent en direct de la Grande Pyramide… cette Franc-Maçonnerie-là,  aurait pu disparaître pendant et après la guerre de 39-45, comme elle aurait pu disparaitre après l’Empire car les Anciens étaient passés petit à petit à l’Orient Éternel. Mais un homme providentiel était là, pendant et après la guerre, il veillait dans l’ombre où à la lumière de quelques flambeaux mystérieux qui ne se sont jamais éteints.

AmbelainRobert Ambelain

 

Il s’agit de Robert Ambelain. N’oublions pas que c’est Charles Henry Dupont, qui l’a investi en présence de Iréné Seguret et Philippe Encausse (fils de Papus).

Robert Ambelain, était un homme intelligent, instruit, ayant beaucoup de connaissances dans tous les domaines. Il régnait en maître sur le Rite car en fait, il a complètement recomposé tous les rituels de Memphis-Misraïm dans une forme entièrement nouvelle qui ne ressemble pas aux rituels d’avant, ni à ceux qui se pratiquaient 20 ans plus tôt. Il a emprunté à des sources différentes et diverses : Rite Ecossais Rectifié, Martinisme, Martinésiste, Rose Croix, Gnose, Magie cérémonielle….

On peut dire que par sa personnalité, son charisme, son activisme, son omniprésence, il a été le premier à créer ou à recréer une Franc-Maçonnerie Égyptienne durable dans le temps et dans toute la France. Il a réussi à obtenir la reconnaissance du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm par toutes les Obédiences françaises car même si à l’heure actuelle, diverses obédiences du Rite ne sont pas reconnues administrativement par certaines obédiences, elles-mêmes non reconnues par la Grande Loge Unie d’Angleterre….

Récapitulons tout l’aspect historique et chronologique :

Avant l’expédition d’Égypte, il n'existe pas de Franc-Maçonnerie Égyptienne.

Après l’Empire, mise en place d’une Franc-Maçonnerie qui se dit d’Égypte mais qui  n’en a que le nom.

Après Papus et le début du XXème cette Franc-Maçonnerie se modifie en passant dans un domaine plus ésotérique, plus occultiste.

Après la Guerre et l’apport de Robert Ambelain il y a une mise en place réelle du Rite Ancien et Primitif et Memphis-Misraïm.

Par tous ces faits, dans ce XXIème siècle, l'Ordre Maçonnique en général et Égyptien en particulier,  est porteur de promesses et la Loge Maçonnique est une espérance.

Le Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm permets de travailler à l'accomplissement du Grand Œuvre éternel et universel, à l'édification du Temple immatériel et matériel de l'humanité, réalisable par l'amour pour créer, coordonner et transmuter le chaos.

 

Spiritualiste, sans aucune intransigeance, il fait sienne la définition de la "religion maçonnique", précisée par les Constitutions d'Anderson de 1723 et consistant dans "la morale générale des honnêtes gens" et surtout l’approche de la Gnose qui permet à ceux qui ont des oreilles d’entendre et des yeux de voir…. Il continue, en outre, la tradition d'attachement aux principes de tolérance et de liberté de pensée et de conscience. Le Rite n’admet en son sein la femme à égalité absolue avec l'homme que depuis 1996.

  

Qui est en ligne actuellement ?

Nous avons 30 invités et aucun membre en ligne

Recevoir la Lettre de la G:.L:.U:.M:.M